Eco-esponsable

Accélérer son engagement d’éco-entreprise

Particuliers et entreprises, nous devons tous réfléchir à notre impact environnemental. Le Covid, la guerre en Ukraine, les dernières évolutions climatiques nous demandent d’accélérer nos actions dans ce sens, et le plus rapidement pour les éco-entreprises.

Les entreprises sont interpellées et scrutées par leur écosystème (clients, fournisseurs, autorités publiques) sur les actions qu’elles mettent en place pour réduire l’impact environnemental lié à leur activité.

Cette démarche appelée éco-responsabilité n’est pas nouvelle. C’est une attitude désormais stratégique qui s’inscrit dans la politique de RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale) de l’entreprise.

Comment internaliser les problèmes environnementaux dans sa production ?

 

Pour répondre à cette action, il est nécessaire de travailler autour de 2 dimensions indispensables :

  • Adopter une attitude respectueuse de l’environnement : prévenir, réduire les atteintes de l’activité de l’entreprise et de ses équipes sur l’environnement.
  • Développer et participer à une filière verte dont les prédominantes sont :
    • L’eau et l’assainissement
    • Le recyclage et la valorisation des déchets
    • Les énergies renouvelables
    • L’efficacité énergétique
    • La chimie du végétal et les produits biosourcés.

 

L’éco-entreprise à la portée de tous

 

Écrire, déployer, financer une stratégie en intégrant une vraie politique RSE ne se fait pas en un claquement de doigts. Bien souvent, les ressources nécessaires sont telles que cela n’est réservé qu’aux grandes entreprises.

Non, il n’est pas nécessaire d’être une grande structure pour engager une politique éco-responsable et devenir une éco entreprise.

Des PME, à l’image de Steripure, ont compris depuis quelques années qu’introduire l’éco-responsabilité comme un axe stratégique est également un bon moyen d’améliorer leur compétitivité.

En effet, Steripure, emmenée par les convictions profondes de son fondateur, Olivier Bourgois, d’une entreprise, ont entrepris différentes actions pour réduire son impact environnemental.

 

Respecter l’environnement

 

Dès 2017, dans le cadre d’un nouveau projet immobilier visant à répondre à son développement (construction d’une nouvelle usine de 2500 m2 sur le site du Pôle Morandat à Gardanne), Steripure s’est inscrit dans une réelle démarche de qualité environnementale :

  • La totalité de la toiture est recouverte de panneaux photovoltaïques (Soit 2400m2 pour 250 kw en crête)
  • Un bâtiment répondant aux normes de la réglementation thermique RT 2012
  • 4 prises électriques ont été installées sur le parking pour le rechargement gratuit de véhicules électriques
  • Les eaux de pluie sont récupérées afin d’assurer l’arrosage du jardin.

 

Participer au développement d’une filière verte

 

Et sa démarche ne s’arrête pas à ces premières actions démontrant sa volonté opérationnelle de respecter l’environnement.  Olivier Bourgois accélère l’engagement éco-responsable de son entreprise en l’inscrivant dans le développement et la participation d’une filière verte. Sa technologie reconnue dans le domaine de la stérilisation et la décontamination de produits à faible teneur en humidité pour lutter contre les bactéries pathogènes est consommatrice d’énergie fossile (150 tonnes de Gaz)

Aussi soucieux d’optimiser son recours à des matières premières et à des énergies dont les prix augmentent sans cesse, l’entreprise accompagnée par l’Ademe projette pour début 2024 de substituer des ressources fossiles traditionnelles par des ressources renouvelables. En l’occurrence, des copeaux de bois en remplaçant la chaudière. Ce développement, demandant des investissements conséquents, à un double objectif :

  • Environnemental : réduire la consommation d’énergie fossile, et utiliser de l’énergie renouvelable régionale
  • Économique : réduire la dépendance d’énergie fossile pour continuer à gagner en compétitivité.

Enfin, le développement environnemental continu de Steripure est la preuve aussi que toutes les entreprises peuvent agir, et toutes les entreprises doivent participer à la chaîne éco environnementale de leur secteur d’activité. Clients, fournisseurs, n’est-ce pas aussi un des facteurs clés dans le choix de vos partenaires ?