Une contamination microbienne ? Quelles solutions ?

 

Il existe plusieurs solutions pour se débarrasser d’un problème de #contamination microbienne. 👇

1️⃣  La chimie

Au delà des interdictions réglementaires, il existe un consensus pour ne pas retenir cette solution. Cf #ethyleneoxyde trouvé sur de nombreux produits #sesame #psyllium en provenance d’Inde.

2️⃣  La ionisation

C’est une technologie efficace n’est réservée en France qu’à une liste positive de produits. Si ces produits ne sont pas dans la liste, ils ne peuvent pas être traités. Les épices peuvent l’être mais dans ce cas il doit être mentionné sur l’étiquetage final « traité par rayonnements ionisants ». Du fait de cette obligation réglementaire, il n’y a quasiment plus aucun produit traité avec cette technologie !

3️⃣  Les ondes

Le principe des ondes qui agitent les molécules d’eau du produit est intéressant mais dans les faits, cela n’est tout simplement pas efficace pour traiter les produits à faible teneur en humidité. L’humidité d’un produit sec n’est pas homogène, le produit est donc trop chauffé à certains endroits et pas assez à d’autres.

4️⃣  La haute pression

C’est une technologie qui se développe mais incompatible aux fruits secs. Elle ne permet pas de transmettre suffisamment de pression sur ce type de produits pour obtenir une réduction suffisante. Très souvent utilisée pour les jus de fruits et les crustacés.

5️⃣  La chaleur

Il s’agit de la meilleure solution, mais pas n’importe comment…

🌡 Le couple température/temps : appliquer simplement un produit sec en le chauffant à l’air chaud, ne permet pas de garantir une réduction efficace et homogène de la charge microbienne à moins de monter dans des températures très élevées qui endommageront le produit.
🌡 La solution la plus efficace est de rajouter au couple temps/température, le contrôle de la pression. La vapeur saturée ainsi appliquée sur le produit est parfaitement efficace pour réduire toute charge #microbienne et par la même occasion toute #infestation (oeufs, larves, insectes).
🌡 La vapeur saturée ni sèche, ni humide, peut être contrôlée par la pression. Selon l’objectif de réduction à atteindre, on peut ainsi traiter des produits entre 85 à 120°C avec cette technique, alors qu’il faudrait avec une simple chaleur sèche à pression ambiante, grimper à des températures de 200C° ou plus pour obtenir la même réduction de charge !

Découvrez la technologie Steripure